Architecture de la foule - Foule et Magie

Studio de projet des Master 1 & 2 - ENSAB Rennes - 2021/2022
Revenir aux enseignements

Le théâtre habité

Projet de Manon Fauvel

L'ARCHITECTURE DE LA FOULE

Foule & Magie - 2021/2022

Studio de projet - ENSAB Rennes

Master 1/2

Encadrants responsables

Can Onaner avec Mathilde Sari

Valerian Amalricet Henri Bony

Labo photo : Emmanuel Groussard

Le théâtre habité

Manon Fauvel

Dans le quartier de la Courrouze à Rennes un projet d’établissement scolaire a été abandonné avant la fin du chantier. Le bâtiment qui devait accueillir un grand complexe scolaire de la crèche au primaire se retrouve sans fonction et est laissé désert pendant des années.

Le théâtre habité est une autre manière de donner vie à ces murs de béton qui sont restés trop longtemps inanimés. La volonté du projet et de donner aux habitants un nouvel espace public où tout est prétexte à la représentation. Le théâtre est un lieu ouvert à tous ce qui contraste avec le nouveau quartier exclusivement composé d’édifices individualistes et encerclés par de hautes barrières. Ce bâtiment offre une autre façon d’aborder et de s’approprier l’espace. Il apporte également du commun et un lieu de réunion au quartier.

Le théâtre est vivant, son architecture et ses lumières sont mouvantes, ses espaces et les représentations changent perpétuellement. Les mécanismes de la scène et de l’illusion peuplent l’entièreté du théâtre où chaque espace devient une scène. Le théâtre habité doit être perçu comme un lieu de réunion des foules et de révélation des êtres. C’est une architecture qui est constamment habitée par les acteurs et par les spectateurs. Elle ne vit pas uniquement lors des spectacles, tout est prétexte à la représentation et à donner à voir. En pénétrant dans l’architecture chaque individu entre en scène et tout le monde devient acteur du lieu.

Les personnes qui se rendent dans l’architecture ne sont pas limitées dans leurs attitudes, leurs interactions et leurs déplacements. Ils peuvent visiter et arpenter librement l’ensemble du bâtiment et ainsi découvrir tous les mécanismes qui font vivre le théâtre. Les spectateurs sont libres de circuler sur les coursives continues qui permettent de faire le tour de l’architecture. Ils peuvent se rendre dans l’arrière scène et décider de prendre part aux installations et aux représentations.
Les spectateurs ne sont pas différencié des acteurs, ils peuvent se rendre à tout moment sur scène et ainsi se révéler aux yeux des autres. Ils ont les mêmes droits que les acteurs et font parti à part entière de la représentation qui est pour chacun le moyen de se confronter au regard des autres.

Cette architecture n’est donc pas uniquement un lieu de spectacle et de représentation, c’est également un espace qui est donné aux habitants pour se révéler. Il peuvent également se réunir et comme dans une agora, ils peuvent échanger leurs points de vues sur tous les sujets et ainsi fonder un commun. Des logements sont également mis à disposition des troupes théâtrales et deviennent eux aussi des espaces de scène. Le quotidien deviens un jeu et chaque moment est théâtralisé.

On ne vient pas uniquement dans ce théâtre pour se focaliser sur une pièce et ses acteurs, on y vas pour être surpris, découvrir ce qui nous sera proposé et se découvrir. Rien n’est jamais identique, on redécouvre à chaque fois le lieu et les êtres qui habitent l’espace. Le théâtre habité est une architecture qui vit et qui se vit.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/9