Architecture de la foule - La foule non humaine

Studio de projet des Master 1 & 2 - ENSAB Rennes - 2020/2021

Senner et l'usine du futur

Projet de Miguel Duarte, Gwendoline Léaute-Guillet et Dania Sattouf

L'ARCHITECTURE DE LA FOULE

La foule non humaine - 2020/2021

Studio de projet - ENSAB Rennes

Master 1/2

Encadrants responsables

Can Onaner avec Valerian Amalric,

Mathilde Sari et Henri Bony

Labo photo : Emmanuel Groussard

Senner et l'usine du futur

Miguel Duarte, Gwendoline Léaute-Guillet et Dania Satouf

La guerre nous a donné un résultat déprimant, l'égoïsme de notre espèce nous a conduit dans une bataille où nos dirigeants ont décidé d'utiliser la technologie pour s'imposer. L'utilisation d'armes chimiques a été le début de la fin. En 2050, seules quelques communes survivent, l'atmosphère possède un niveau de pollution radioactive qui a érodé presque toutes les terres vertes du monde. Les déserts et les zones mortes prennent le dessus sur le contexte général. Senner est résiliante, la ville a réussi à installer un dôme de protection pour éviter de succomber plus tôt aux gaz toxiques. Cela a obligé toute la population des environs à se déplacer vers l'intérieur de la périphérie.

Un centre végétalisé est devenu le point le plus protégé et le plus apprécié par la population la plus puissante de la ville. Cette situation a évolué au fil des ans vers l'instauration d'une dictature qui utilise des enceintes pour séparer les personnes au pouvoir des autres, et aussi, pour se protéger d'éventuelles attaques d'un ennemi qui n'a pas donné signe de vie depuis des décennies.

La ville a trouvé un moyen de survivre en installant différentes usines en périphérie. La population dépend de ces équipements industriels, qui utilisent les routes du périphérique pour transporter les matières premières, les déchets et l’électricité. Leur production est distribuée dans l’ensemble de la ville par un nouveau réseau de tuyaux.

Une pilule semble être une solution contemporaine correcte pour lutter contre la faim des habitants de Senner, il est presque ironique de voir comment un problème qui englobe de grandes surfaces de terre trouve une solution dans un élément aussi minuscule.

Les architectures qui entourent ces processus de production sont toujours d'origine industrielle. Les usines et les laboratoires pharmaceutiques s'associent pour donner lieu à la production de masse. Des usines de différentes tailles et formes sont mises à disposition pour la tâche titanesque de nourrir toute une génération.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/12